fbpx

métiers, formations, offre d'emploi, tendances, astuces,
interviews, articles, événements...

Les 6 indicateurs à connaître en emailing

6-indicateurs-emails

A chaque envoi d’un emailing votre prestataire ou votre webmaster si vous travaillez en interne vous envoie un récapitulatif de l’envoi réalisé.Vous vous retrouvez avec des tonnes d’indications plus précieuses les unes que les autres. Mais que veut bien vouloir dire tous ces métrics ? que veulent dire tous ses indicateurs emailing ? Il est primordial de bien appréhender et comprendre tous ses résultats de performance si on veut améliorer ses prochaines campagnes. Rassurez vous nous allons voir tout cela ensemble. Voici donc les indicateurs emailing à prendre absolument en compte :

N°1 – TAUX DE DÉLIVRABILITÉ

En premier lieu regardons pourquoi un message n’est pas délivré :
les hard bounces*, e-mails en erreur certaine  (adresse supprimée adresse non reconnue) et les soft bounces * , e-mails en erreur momentanée (boîte e-mail de votre correspondant est  saturée).Le taux de délivrabilité correspond en fait à la proportion des messages email considérés comme vraiments parvenus à votre destinataire au cours de votre campagne.  Il faut comprendre que plus votre taux de délivrabilité est faible  plus  les fournisseurs d’accès internet et clients de messageries  filtreront vos envois.

hard bounces*
soft bounces *

Comment est calculé ce taux de délivrabilité ?
Par défaut ce taux  taux obtenu en enlevant les messages d’erreurs, des filtrages de blocage et/ou de mise en spam.
.

N°2 – TAUX D’OUVERTURE

Taux d’ouverture = nombre d’e-mails ouverts / nombre d’e-mails délivrés

Votre taux d’ouverture est directement lié à votre objet et au nom de l’expéditeur : accordez donc une grande importance à ces deux facteurs. Le saviez-vous ? L’ouverture d’un e-mail est comptabilisée lorsqu’un pixel, hébergé automatiquement par tous les routeurs de courriels, est chargé. Elle ne peut donc être effective

que si l’affichage des images est activé. Certaines messageries affichent les images automatiquement (Gmail), alors que d’autres les bloquent (Thunderbird, Outlook). Pour ces dernières, le message sera comptabilité comme ouvert uniquement si votre contact clique sur « Télécharger les images / le contenu distant ».

N°3 – TAUX DE CLIC

Le taux de clic est à distinguer du taux de clic unique. Dans le premier cas on comptabilise l’ensemble des clics, dans l’autre on ne compte qu’un clic par destinataire. Par exemple : 1 contact clique sur 11 liens de ma newsletter et 9 ne cliquent pas, mon taux de clic unique est alors de 10% et mon taux de clic est de 110%

N°4 – TAUX DE RÉACTIVITÉ

Le taux de réactivité est plus pertinent à analyser que le taux de clic. En effet celui-ci traduit directement l’intérêt de l’internaute suite à l’ouverture de l’e-mail (contrairement au taux de clic qui n’est calculé qu’à partir du nombre d’e-mails délivrés). Il se base donc uniquement sur la pertinence de votre message et vous permet de l’optimiser.

N°5 – TAUX DE DÉSABONNEMENT

Le taux de désabonnement est une statistique forte de la façon dont votre e-mailing est ressenti par votre audience. Il mesure la part de vos abonnés qui se désinscrivent suite à votre envoi. Pour éviter le désastre d’un grand pourcentage de désabonnements, il est nécessaire d’adapter votre message aux centres d’intérêt, besoins et attentes de votre cible. Autrement dit, un fort taux de désabonnement vous indique que votre message n’est pas adapté à votre cible

N°6 – TAUX DE CONVERSION

Pour mesurer la performance de votre campagne, il est également impératif de prendre en compte votre taux de conversion. Il mesure le pourcentage de personnes qui ont reçu votre e-mail et qui ont réalisé l’action voulue. Il dépend donc de l’objectif de votre campagne et est directement lié à votre call to action : une inscription à votre prochain webinar, un téléchargement d’ebook, un achat sur votre site Web, une lecture article, etc.
Le taux de conversion n’est donc pas une statistique fournie par votre plateforme d’e-mailing, mais vous pouvez récupérer la donnée via Google Analytics (objectif de trafic), un formulaire (objectif d’inscription), etc.

Vous connaissez désormais les indicateurs emailing primordiaux.
Je vous invite à découvrir les bonnes pratiques dans notre formation “Les fondamentaux du webmarketing”

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

RECHERCHE D’ARTICLES

LES DERNIERS ARTICLES